AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Mort possède de nombeux visages...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allan Wayne

avatar

Masculin Messages : 1
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 20
Région Pokémon : Neima
Starter de départ : Absol
Métier : Sbire Rocket, division "Assassinats"

MessageSujet: La Mort possède de nombeux visages...   Dim 17 Juin - 20:39



Allan Wayne



"Demon Spade" - "Katekyo Hitman Reborn !!"


○ Surnom : The Death
○ Age : 23 ans
○ Sexe : Masculin
○ Région : Neima
○ Rang : Sbire Rocket, division "Assassinats"
○ Starter : Un Absol capable de maîtriser Fatal-Foudre



Histoire :
(8 lignes)
Wayne… Peut-être que ce nom vous est totalement inconnu. Je ne vous blâme pas pour cela, il est vrai que ma famille est tombée en désuétude. Pourtant, ce patronyme était, il y a plusieurs siècles, une immense fierté. Les Wayne étaient des nobles, et des nobles de très haut rang. Leur fortune était immense, ce qui leur avait attiré les faveurs du dirigeant de l’époque qui leur avait donné un puissant pouvoir politique.

Mais tout ceci a été perdu à jamais. Un coup d’état magistralement mené, des têtes tranchées, et un nom qui sombre dans l’oubli.

Il restait toutefois un survivant dans la famille. Un pauvre gosse de seize ans, déjà assez perturbé, qui venait de voir tout son avenir partir en fumée. L’adolescent aurait pu mettre fin à ses jours, mais il préféra vivre. Vivre en se cachant. Vivre pour se venger.

Les années passèrent, et plus personne ne se souvint de la lignée Wayne. Jusqu’au jour où il décida de sortir de l’ombre. Armé d’une unique faux, le dernier Wayne, accompagné d’un Pokémon, parvint à arriver jusqu’au trône de celui qui lui avait volé sa vie, et à lui voler la sienne, avant d’être finalement abattu.

Encore un fois, les Wayne furent oubliés. Pourtant, leur sang existait toujours, et le nom se perpétua, sans qu’aucun d’eux ne se distingue des autres.


*****
Je vins finalement au monde. C’était grâce à ma mère que je portais ce nom qui avait perdu sa valeur. Mes premières années furent difficiles. Très difficiles. Mon père n’avait pas voulu de moi, et ne cessait de me le faire remarquer, soit par des paroles extrêmement violente, soit carrément par des coups qui me laissaient d’horribles ecchymoses un peu partout sur le corps.

Ce ne fut qu’à l’âge de cinq ans que je commençai à l’entendre. Au début, ce n’était qu’une petite voix dans ma tête qui me susurrait parfois quelques mots. Mais au fil du temps, ce murmure s’affirma de plus en plus, jusqu’à devenir une sorte de guide. « Tu devrais faire ça. », « Ne l’écoute surtout pas. »… Moi, je lui obéissais, en doutant parfois un petit peu, mais finissant à chaque fois par faire ce qu’il disait. Ses conseils étaient avisés et prodiguaient toujours de bons résultats. Ainsi se passèrent les journées jusqu’à mes douze ans.

Ce jour là, mon père fit irruption dans ma chambre. Il empestait l’alcool et avait la bave aux lèvres. Criant des mots incompréhensibles, il s’avança vers moi et me donna un unique coup, pile dans la tempe. Je me souviens toujours de l’horrible cri d’effroi que poussa ma mère en me voyant tomber, presque raide, sur le sol.


*****
- Eh bien, Allan, tu compte dormir encore longtemps ?

Je me réveillais dans une pièce entièrement noire avec en son centre une unique chaise sur-laquelle se tenait une silhouette. Cette-dernière se leva pour s’approcher de moi, avant de se pencher, ce qui me permit de voir son visage. Je fus totalement stupéfié : il s’agissait en réalité d’un enfant qui m’était semblable, trait pour trait. Un sourire inquiétant ornait son visage, le même genre de rictus qu’un carnivore adresse à sa proie.

- Ne t’en fais pas, je ne te veux pas de mal. C’est plutôt le contraire.

Cette voix… Oui, c’était bien celle-ci. Celle que seul moi pouvais entendre.

- Qui… Qui-es tu ?

- Je suis toi, comme toi tu es moi. Bien que je sois beaucoup plus vieux que toi.

Je le regardai de plus près. Il était pourtant exactement comme moi. Comment pouvait-il être « beaucoup plus vieux que moi » ?

- Dis-moi, Allan. Connais-tu l’histoire de notre famille ?

Un simple nom de la tête et il se mit à me narrer la sombre tragédie des Wayne. Une fois son récit terminé, le silence se fit, avant qu’il ne se remette à parler :

- Alors, peux-tu deviner qui je suis, maintenant ?

Je secouais cette-fois la tête, en signe de négation. Il sembla faire la moue pendant un moment, avant de se reprendre et de me révéler ce que j’ignorais.

- Je suis celui qui a donné une suite à notre histoire. Le régicide.

Je restais muet de stupeur. Est-ce qu’il se fichait de moi ? C’était impossible. Il était mort depuis longtemps.

- Tu semble sceptique. C’est pourtant la vérité. Mais c’est pas grave, tu l’admettras bien un jour. En attendant, cette discussion est terminée.

Je clignais des yeux… Pour soudainement me retrouver complètement ailleurs. Dans ma chambre, pour être exact. J’étais toujours au sol, étendu face à mon père qui réalisai enfin le terrible geste qu’il avait fait. Je tentai de me relever pour me rendre compte que cela m’était totalement impossible.

- Ne t’en fais pas, je m’occupe de tout.

Mon corps se mit soudainement debout, bien malgré moi. Mes yeux dévisagèrent mon géniteur, et je sentis mes traits se tirer, avant d’entendre ma voix :

- Toi qui a osé lever la main sur l’un de mien, tu va maintenant en payer le prix.

Ma main se tendit et saisit la gorge de mon père d’une force absolument incroyable. Incapable de se dégager, mon père se mit à suffoquer, et décéda finalement.

Je ne me souviens plus très bien de ce qu’il se passa ensuite. Seuls les faits important me marquèrent. Ma mère fut accusée du meurtre de son mari et condamnée à mort. Sous son impulsion, je fuguais de l’orphelinat qui m’avais recueilli et errais dans les rues, volant pour me nourrir convenablement.

Je finis par accepter ce qu’il m’avait dit. En vérité, je ne voyais pas d’autre explication, même si je ne voyais pas pourquoi cet homme se trouvait maintenant en moi. C‘est au bout de trois mois d'errance que je lui donnais le nom de Wayne, l’intéressé ne se souvenant plus de son véritable nom.


*****
Six années passèrent. La rue m’avait forgé une personnalité propre qui n’était désormais plus trop dépendante de Wayne. J’avais réussi à survivre grâce au vol, mais surtout grâce à ma rencontre avec un étrange groupe habillé de noir : la Team Rocket. C’était encore une fois grâce à Wayne que j’avais pris contact avec eux. Je ne faisais pas parti de leur groupe, mais j’obtenais toujours une part de leur butin grâce à quelques infos glanées au hasard ou de menus vols que j’effectuais pour leur compte. En même temps, Wayne me donnait une formation spéciale : Une formation d’assassin, métier qu’il avait lui-même apprit lors de sa vie passée. Ainsi, lorsque j’eu vingt ans, j’intégrais pleinement l’organisation, en éliminant les opposants du groupe d’un coup de dague bien placé.

Cependant, une obsession hantait mon partenaire. Son arme d’autrefois lui manquait, sa faux. Ainsi, il m’arrivait de me réveiller en pleine nuit, Wayne dirigeant le corps, en train de farfouiller un quelconque musée à la recherche de l’arme.

Ce ne fut qu’au bout de trois longues années que le succès nous sourit. L’objet tant convoité se trouvait dans la collection privée d’un richissime amateur d’art. Nous préparâmes ensemble le coup pendant un long moment, notant toutes les habitudes du propriétaire et de ses employés, avant de finalement nous introduire dans le bâtiment. Le vol fut rapidement exécuté, mais un imprévu survint : nous avions été repéré. Un comité d’accueil nous attendait à la sortie de la propriété, tous armés d’armes à feu. Je fermais les yeux. C’en était fini de nous.

Un flash lumineux brûla nos yeux aux paupières pourtant closes, puis un grondement se fit entendre. Je rouvris les yeux pour faire face à nous nos poursuivants complètement calcinés. Derrière eux, une ombre quadrupède dissimulée par la nuit nous regardait. Elle s’approcha de nous et, à la lueur d’un éclair, nous pûmes voir qu’il s’agissait d’un Pokémon.

- Un Absol… Cela me rappelle bien des souvenirs…

Wayne prit le contrôle de nos membres et nous fit avancer vers le Pokémon à la fourrure blanche. Il nous fit tendre la main, toucher sa corne noire et prononcer ces paroles :

- L’un des tien m’a jadis prêté sa force. L’histoire va-t-elle se répéter avec toi ?

Absol maintint le contact visuel que nous avions établit, avant de fermer les yeux et de se placer juste à côté de nous. C’était sa manière d’accepter l’étrange proposition de mon partenaire.


*****
D’autres mois passèrent. Rien de marquant ne se produisit pendant cette période. Nous continuions nos vols et autres crimes au nom de la Team Rocket, notre nouveau partenaire désormais pleinement habitué à nos contrats. Je ne pouvais pas dire que je partageais pleinement leurs idéaux, mais mes travaux me faisaient gagner suffisamment pour ne pas me faire douter un seul instant de mes actions.

Finalement, nous reçûmes un jour un nouvel ordre de mission. Était accompagné un ticket de bateau qui avait pour destination l’une des trois nouvelles terres découvertes il y a peu. La seule indication que contenait la lettre disait que l’organisation requérait nos services là-bas. Il ne nous restait plus qu’à prendre le fameux bateau en direction de cette fameuse région.




Caractère :
(3 lignes)
Certains me disent fou, d'autres me pensent traumatisés. Mais aucun n'est un tant soit peu proche de la vérité.

Peut-être est-il vrai que je puisse paraître dérangé. Mais c'est faux. Il est bien réel. Mon Némésis... Si différents mais pourtant si semblables. Il nous aurait été impossible de vivre autant de temps sans nous entendre parfaitement.

Moi, je suis Allan. Silence, calme, concentration sont mes maîtres mots. Pour moi, l'assassinat est un art. Je suis très professionnel et surtout perfectionniste, toujours à peaufiner les moindres détails de mes plans. Il est hors de question que quelque chose aille de travers. Je plutôt solitaire, même si la compagnie ne me dérange pas. Du moment que mes accompagnateurs respectent ma concentration...

Lui, c'est Wayne. Ou plutôt, c'est le nom que je lui ai donné. Il n'existe que pour une chose : le sang. C'est un véritable berzerker, qui aime faire souffrir autant physiquement que psychologiquement. Lui ne s'encombre pas de quelques stratégies ou même de discrétion. Il est prêt à tout pour tuer sa proie, même au milieu d'une foule. Une autre de ses particularités est son immense ambition. Je ne doute pas que des têtes pourraient tomber au sein de l'organisation si notre progression dans celle-ci était entravée...

Il nous arrive parfois de communiquer l'un avec l'autre. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il est très rare que nous soyons en désaccord, même pour savoir qui s'occupera du contrat. En général, nous décidons de cela en fonction du type de mission, mais il peut arriver que l'un ou l'autre prenne le contrôle en plein milieu d'une œuvre si un imprévu survient, mais il n'est encore jamais arrivé que nous commettions une erreur grave.

Nous formons un duo parfait. Un conseil, ne vous mettez pas en travers le chemin de la Team Rocket...




Physique :
(4 lignes)
Grand et mince. C'est une description assez sommaire de notre anatomie, mais elle résume bien notre aspect général.

Nos cheveux sont d'un bleu à mi-chemin entre le foncé et le clair de taille mi-longs. Nos yeux sont d'un bleu cyan très peu discrets mais heureusement cachés par mes habits. L'un de nos globes oculaires possède d'ailleurs une particularité assez étrange : un motif de pique est visible à la place de l'iris.

Nous portons un large manteau noir à capuche qui nous cache presque l'intégralité du corps, hormis nos mains laissées libres. Dans notre dos est accrochée notre arme de prédilection : une faux ouvragée, sertie d'un unique saphir sur la garde. Il s'agit d'une relique, la faux de notre illustre ancêtre, qui jadis chercha à rétablir notre nom et notre fierté.

Les rares femmes que je croise qui n'ont aucune raison de trépasser par ma lame me trouvent en général assez séduisant. Certaines ont même tenté de me faire des avances, mais je les ai bien vite repoussées, parfois violemment pour les plus collantes, avant que Wayne ne puisse dire un mot. C'était ma manière de les protéger.




_____________________________________

○ Code du règlement :
Validé par Tenshi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenshi Ochita
Pok'Admin
avatar

Masculin Messages : 106
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 22
Région Pokémon : Neima
Starter de départ : Skélénox (PE)
Métier : Voleuse (Future Déesse ;D)

Pokédex & Sac à dos
Pokémon:
Objet du Sac:

MessageSujet: Re: La Mort possède de nombeux visages...   Lun 18 Juin - 19:08

J'vois pas ce qui pourrait me faire refuser cette présentation... Bienvenue à bord Allan ~

~~~~~~~~~~~~~~



Le monde tel que vous le connaissez...
Ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir...
Mais je vous aiderai à oublier...
Vénérez-moi, c'est la seule chose que je vous demande...


©️Team
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Mort possède de nombeux visages...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pok'energy :: Avant le RP :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: